Etre limité dans son action, ses possibilités, la réalisation de ses rêves n'est pas toujours agréable, pourtant, c'est le lot de notre humanité.

Cette semaine n'a pas été particulièrement facile. Beaucoup de raisons pourraient être invoquées ici - la neige se rapproche, les enfants sont fatigués, ... - mais c'est sous un autre angle que j'aimerais envisager ce billet.

Si la fatigue du prof tient principalement dans le fait que le week-end passé n'a vraiment pas été de tout repos et donc que ce sont deux semaines de fatigue qui se sont accumulées, d'autres éléments ont également rendu cette semaine moins triomphante et plus terre à terre.

Nous aimons tous voir le résultat - souvent immédiat - de nos efforts. Depuis plusieurs semaines, après certaines réussites éclatantes, le temps est moins porté sur l'immédiat demande plus de persévérance ...

Il y a des situations qui n'avancent pas, des élèves qu'il faut simplement accompagner alors que je désirerais les voir triompher rapidement des difficultés qu'ils rencontrent parfois depuis des mois ou des années, il y a d'autres situations, plus structurelles, dont des pistes d'amélioration s'annoncent mais il manque du temps et de l'énergie pour les mettre en place tout de suite, il y a des élèves qui refusent de continuer le chemin et qui font de la résistance, ... Tant de choses qui fatiguent et qui donnent l'impression de ne pas avancer.

Etre fatigué sans avoir de résultats, se battre et ne pas arriver au bout, n'est-ce pas une des situations les plus difficiles pour l'homme? Et pourtant, cela relève de la limitation de l'humain, que l'on oublie trop souvent. Nous sommes limités en bien domaines: énergie, temps, ressources financières, ... Nous devons faire avec et cela nous permet de garder notre place dans l'univers.

Ne croyez pas que je sois découragé, que je perde espoir ou que le but se soit tout à coup embrumé. Après cette semaine, il y en aura d'autres, qui, toutes, nous font aller un peu plus loin. Ce qui n'a pas été vaincu cette semaine le sera peut-être demain, ou plus tard. Enseigner, n'est-ce pas aussi garder le cap, tenir l'objectif en vue contre vents et marées?