Il y a ce que l'on planifie et tout l'imprévu qui vient s'y ajouter.

L'enseignement se veut précis, mesuré et c'est à bon escient que des planifications, des objectifs, des programmes, ... sont demandés. Ils fournissent une base et un cadre indispensables au long voyage qu'est l'année scolaire.

Pourtant, s'arrêter là serait dommage, tant pour les élèves que pour les enseignants. Car si l'on peut avoir des cours planifiés qui deviennent inoubliables, c'est souvent ce qui naît de l'interaction des journées qui reste gravé dans les mémoires.

Lorsque d'un cours, d'une anecdote, d'un récit d'enfant ou d'un concours de circonstances, une activité, peut-être "coûteuse" en temps ou en énergie, jaillit et devient le clou de la semaine, voir de plus.

Je me souviens de ce matin où, avec une classe de 1e primaire, j'avais eu l'idée de réaliser un montage multimédia présentant l'école où je travaillais pour le congrès qui rassemblait notre groupement d'écoles. Le délai était court : 4 jours. La semaine s'était orientée sur ce projet ... quelle joie de voir les enfants participer à cette activité qui sortait de l'ordinaire.

Quelques années auparavant, ClasseWEB 1 était né de la même manière. A force de parler d'internet avec mes élèves de 2e primaire, ils avaient eu envie de participer aussi à la construction de la toile. C'est de cette manière que le projet de création d'un site internet pour la classe était devenu le fil rouge de 2 mois de cours.

Il y a deux semaines, voyant la peine - tout à fait légitime - que mes élèves de 7e année avaient à attribuer des paysages d'Europe aux pays et régions, le projet est né de dessiner l'Europe sur un des murs de leur classe encore bien nue. Après avoir cherché des images, significatives et suffisamment grandes sur internet, ils ont commencé la semaine passé à dessiner la carte. Pendant des semaines, ils pourront ensuite "apprendre sans étudier" l'emplacement des pays et les paysages que l'on peut y voir.

Ces projets sont souvent des situations d'apprentissage plus fortes, plus preignantes et souvent plus efficaces. Le tout, c'est d'équilibrer programme et surprises.

Je me plais à penser que je ne suis pas seul dans la planification de l'année, des périodes et des semaines. Il y a Quelqu'un qui ajoute du sel à mes programmes.